La touche à deux mains

Voir la vidéo

Organisation :

1 ballon pour 1 à 3 élèves

But de la tâche :

Jongler au dessus de soi par des touches de ballon à deux mains

Les premiers repères à mettre en place concernent la préparation, les surfaces de frappe, le contact avec le ballon. Comme dans toutes les techniques de volley-ball, il n'est pas question de puissance mais de placement et d'amplitude. C'est pourquoi on favorise les sensations liées à l'utilisation maximale de l'amplitude articulaire des doigts, des poignets, des coudes et des épaules. C'est à la fois une question d'efficacité et de sécurité. Les incidents qui se produisent parfois sont généralement liés à une mauvaise position des doigts.

Les repères en préparation sont :

  • Les doigts écartés en extension, le pouce et l'auriculaire sont presque alignés => les doigts sont protégés et offrent une surface tonique et large au contact du ballon.
  • Les poignets sont en extension complète, les paumes sont face à face, les mains au-dessus des oreilles => les "ressorts" sont en place pour produire de l'énergie : l'extension des épaules, des coudes, des poignets et la rotation des avant bras permettent à la surface des doigts de propulser le ballon tout en contrôlant la direction.
  • En fin de poussée les paumes sont tournées vers l'extérieur, les bras et les épaules en extension.

Pour le ressentir on jongle sur :

  • Un temps de contrôle au dessus de soi <=> pour réussir il faut être sous le ballon, les mains bien placées
  • Un temps de trajectoire haute <=> on utilise toute l'amplitude des articulations
Cliquez pour afficherCliquez pour masquer
Voir la vidéo

Nous désignons par "frappe" toutes les actions sur le ballon par référence à la règle de base qui interdit le "tenu". C'est l'action sur le ballon qui permet le "toucher" de ballon le plus fin et le plus précis. Nous continuerons pourtant à parler le plus souvent de frappe car il est important que les débutants cherchent un contact doigts tendus et toniques et non un contrôle qui viendra naturellement plus tard.

L'action de la touche de balle à deux mains est rapide et donc difficile à observer et à analyser. On peut se baser sur les phases de préparation et de fin d'action pour comprendre le déroulement global.

Comme dans toutes les frappes l'action, le placement des appuis et l'action des jambes sont essentiels (voir plus loin) mais on s'attache ici à l'action des mains sur le ballon. Une action complète combine extension des épaules et des coudes et la rotation des avant bras.

Note : la rotation des avant-bras (supination) est souvent confondue avec une action des poignets car elle se manifeste par la rotation des paumes de mains de l'intérieur vers l'extérieur et s'accompagne souvent après la frappe, en fin de mouvement, d'un relâchement du poignet en flexion.

Avant la frappe :

  • Les doigts sont tendus en extension, les paumes de mains se font face, les pouces près des oreilles. Cela va permettre un contact large sur le ballon, une rotation des mains et la sécurité des doigts au moment de la frappe.
  • Les bras sont fléchis et, si les mains sont bien placées, les coudes pointent vers l'avant naturellement.

La frappe s'effectue au dessus du sommet du front.

Après la frappe, si elle a été complète :

  • L'extension des épaules et des bras se traduit par la proximité des épaules et des oreilles, et même par le contact des bras contre les oreilles.
  • La rotation des avant bras se traduit par l'orientation des paumes de mains vers l'extérieur. Les mains finissent dos à dos.

On observe des comportements qui deviendront à terme handicapants dans le jeu et occasionnent parfois des entorses des doigts :

  • Le joueur écarte les coudes vers le côté (comportement très spontané), les pouces s'écartent des oreilles et tendent à passer vers l'avant, les bouts des doigts des deux mains se rejoignent, les épaules sont moins libres et il devient impossible de mobiliser les avant-bras. L'action sera moins efficace aussi bien en précision (contrôle) qu'en puissance. Les débutants se sentent plus efficaces ainsi car, à ce stade, ils n'ont pas identifié l'action de rotation des avant-bras.
  • Le joueur cherche à contrôler le ballon en passant ses pouces sous le ballon vers l'avant (rejoint le comportement précédent). En général c'est une compensation d'un placement trop en arrière du ballon.
  • À la préparation les doigts pointent vers le ballon et le contact se fait sur le bout des doigts (Aïe !). Erreur observable également dans d'autres jeux de ballon à la main.
  • Les bras sont tendus (pas de préparation) et l'action se limite à un fouetté des doigts vers l'avant.
  • L'action se limite à une fermeture des mains façon : "je chasse la savonnette..."

Pour faire évoluer les réponses motrices, on revient aux repères de préparation et de fin d'action.

haut de page

Ce site requiert Flash Player version 8 ou supérieure.

Afin de visualiser correctement le contenu de ce site, nous vous conseillons d'installer la dernière version d'Adobe Flash Player sur votre ordinateur.

Cliquez ici pour télécharger la dernière version de Flash Player sur le site Web du fabriquant