Enchaînement réception - attaque

Voir la vidéo

Organisation :

1 terrain
5 à 7 joueurs
2 à 3 ballons

But de la tâche :

Attaquer la cible adverse

Rôles et consignes :

  • 1 à 3 lanceurs envoient des ballons vers le terrain défendu en frappe de service à partir du milieu ou du tiers arrière du terrain adverse. Ils ramassent les ballons et se replacent pour assurer à tour de rôle une continuité dans la distribution.
  • L'équipe de 4 défend le terrain et construit une attaque. Chaque joueur assure une série d'au moins 10 actions à chaque poste, puis on effectue une rotation permettant à chacun (y compris les lanceurs) de passer à chaque poste.

Evolutions :

  • Si les attaques sont formelles, on place des cibles de précision dans le terrain attaqué.

Les erreurs en jeu sont généralement prévisibles à partir du placement des joueurs. Ce placement suppose chez les joueurs une précision de frappe qui n'existe pas. C'est un scénario faiblement probable.

On voit les joueurs se faire des reproches sur des modes plus ou moins courtois (..) quand la réception ne vient pas directement sur le passeur ou quand la passe n'est pas servie sur la main de l'attaquant.

On cherche ici à prendre des repères de placements et de déplacements qui répondent aux trajectoires réelles. Il faut installer un mode d'organisation qui intègre l'erreur. Sur cette base, le jeu deviendra, à long terme, de plus en plus précis et rapide.

Le passeur

Le passeur tend à se placer contre le filet, de dos à celui-ci. Dans cette position :

  • Il n'est pas en mesure de prendre des information dans le camp adverse.
  • Il est contraint à des déplacements vers l'arrière du terrain alors qu'il doit passer le ballon dans la largeur.
  • Une proportion importante de réceptions envoyées sur lui seront trop près du filet pour être jouées efficacement ou seront directement rendues à l'adversaire. Il n'y a pas de marge d'erreur possible pour les réceptionneurs.

Pour s'adapter au niveau de précision des joueurs et aux erreurs et être tactiquement efficace, le passeur doit :

  • Se tenir aux deux tiers du terrain, sur la droite (entre les postes 2 et 3), et se tourner perpendiculairement à l'axe du terrain.
  • Se placer à un bras de distance du filet.

Ces repères présentent de nombreux avantages :

  1. Tourné de côté par rapport à son camp, il voit arriver le ballon. Il voit le camp adverse au début de l'action. Il a dans son champ de vision l'essentiel de l'espace de jeu.
  2. A distance du filet, il permet une tolérance dans la précision des réceptions et ses partenaires ne sont pas tentés de "viser le filet" (trop souvent le repère visuel très prégnant du filet organise les frappes des joueurs et provoque des fautes).
  3. Ayant un champ de jeu large devant lui, il privilégie les déplacements vers l'avant et dispose d'une grande largeur devant lui pour donner un ballon d'attaque (postes 3 et 4). De ce fait, il sera presque toujours en mesure de passer devant lui, ce qui est plus facile même si parfois, quand il en a les possibilités techniques et l'opportunité tactique, il peut choisir de passer vers le poste 2.
Voir la ressource sur
la position du passeur

Les attaquants

Les attaquants doivent se mettre à disposition du passeur. Pour cela, il doivent :

  • S'aligner sur la position du passeur afin d'avoir le ballon devant eux.
  • Attendre de lire la trajectoire effective pour se déplacer vers le ballon (on voit le plus souvent des attaquants partir dans leur élan avant que le passeur ait touché le ballon).
haut de page
Cliquez pour afficherCliquez pour masquer
Voir la vidéo

Réception / passe :

  • Si le passeur se place au centre (poste 3) près du filet, il provoque la faute sur les ballons mal ajustés en longueur qui échouent dans le filet. On cherche le passeur et on trouve le filet.
  • De plus, il se trouve dans des contraintes d'angle très importantes pour réaliser la passe.
  • Pour tenir compte de la marge d'erreur en réception, le passeur se place à une distance d'un bras du filet.
  • Il se décale à droite (entre les postes 2 et 3), ainsi il aura devant lui la plupart des ballons avec un angle de passe plus fermé, et donc plus facile à utiliser.
  • Les soutiens se reculent et s'écartent pour s'adapter à la réception.
  • Les joueurs ne doivent pas hésiter à effectuer de grands déplacements pour assurer la continuité du jeu.

Passe attaque :

  • L'erreur étant probable, il faut passer de l'attitude où les joueurs font des reproches à celui qui manque une réception ou une passe, à celle où l'on félicite celui qui s'adapte à toutes les trajectoires.
  • S'adapter à chaque fois à la situation réelle, c'est mieux que réussir 5 fois sur 100 un scénario idéal.
  • Les attaquants s'alignent sur le ballon pour permettre au passeur de placer le ballon entre eux et le filet pour l'attaque.
  • Dans leur temps d'engagement, ils font souvent des erreurs en partant trop tôt.
  • Sur le plan spatial, ils ont du mal à s'écarter vers l'extérieur du terrain (au poste 4) pour faciliter leur lecture de trajectoire et ouvrir leur angle d'attaque.
  • S'éloigner du ballon pour mieux revenir sur lui est un détour d'action qui n'est pas spontané.
haut de page

Ce site requiert Flash Player version 8 ou supérieure.

Afin de visualiser correctement le contenu de ce site, nous vous conseillons d'installer la dernière version d'Adobe Flash Player sur votre ordinateur.

Cliquez ici pour télécharger la dernière version de Flash Player sur le site Web du fabriquant